Une industrie agroalimentaire puissante

En Cornouaille, l’activité agroalimentaire s’appuie sur les ressources de la terre et de la mer et sur un tissu dense et diversifié d’entreprises industrielles. Un emploi industriel sur deux relève des industries agroalimentaires (IAA). Le secteur représente 365 établissements employant près de 9 000 actifs.

Plus de 95% des entreprises comptent moins de 250 salariés. Ces PME, le plus souvent indépendantes, faisant preuve d’une bonne résistance et d’une grande adaptabilité, sont un atout pour la dynamique de la Cornouaille.

Ce secteur offre une grande variété de produits transformés. L’industrie de la viande domine (40% des emplois), suivie par  la transformation du poisson et des crustacés (26%) et les biscuiteries (10%).

Des entreprises renommées, une activité constitutive du patrimoine, vecteur d’image pour le territoire

La Cornouaille compte nombre d’entreprises emblématiques rayonnant en France et à l’international avec des marques connues. Leurs produits, leur nom, leur taille ou leur marché en sont l’illustration : Bigard, Tipiak, Saupiquet, Petit Navire, Bonduelle, Capitaine Cook, Filet Bleu…. Certaines sont des groupes ou appartiennent à des centres de décision nationaux ou internationaux et emploient majoritairement plus de 100 salariés.

D’autres, plus petites forgent également l’identité bretonne qui résonne au-delà de la Cornouaille telles Hénaff, Traou Mad, les crêpes dentelles de Loc Maria ou la laiterie Le Gall.

La Cornouaille foisonne d’entreprises spécialisées en produits locaux typiques : crêpes, cidre, huîtres plates, langoustines, kouign amann, gâteau breton…

Plus récemment, des entrepreneurs se sont lancés sur de « nouveaux » marchés, en Cornouaille, comme le whisky (Distillerie des Menhirs), le café (Coïc), ou sur le retour d’anciennes productions locales, telles la bière (Britt), ou sur des marchés plus pointus : productions d’algues ou de produits à base d’algues (Globe Export, Aqua B, Algolesko…), compléments alimentaires (Polaris),)…

 

Le déploiement des activités connexes

Par effet d’entraînement, cette industrie agroalimentaire forte a permis le développement d’activités amont et aval. Celles-ci représentent 610 établissements employant 6 400 salariés.

Les équipementiers se sont développés pour accompagner les activités de production, de transformation et de conditionnement. Ils relèvent des métiers du travail des métaux, de l’électricité/automatisme, de l’électronique, de la plasturgie, pour la conception et la fabrication de lignes de production, d’équipements, pour la ventilation: Guelt, Secma Cabon, Tuffigo, Krampouz…

L’emballage alimentaire (métallique, papier, plastique) compte une vingtaine d’établissements : Franpac, Bolloré, Ambalia…

Des entreprises de services se sont spécialisées dans l’agriculture et l’agroalimentaire en sous-traitance (maintenance, logistique…), ou en externalisation d’activités tertiaires : informatique, marketing, laboratoire d’analyses (Kerhis, Labexia-Carso…).