[Pêche et produits de la mer] Edition record pour les Assises nationales à Quimper !

Publié le 21/09/2017 | Événement ialys, Événement mer

Partager

“Cette 8e édition des Assises de la pêche et des produits de la mer fut un très grand cru, avec des inscriptions closes trois jours avant l’ouverture.

Les discours de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, de Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne et de Ludovic Jolivet, maire de Quimper, notamment, ont permis d’afficher une volonté et une ambition forte pour la filière à court et long termes.”

Salle comble avec 670 inscrits, dont 550 professionnels, pour cet événement annuel national, qualifiée d’édition record par les organisateurs ! Ils nous donnent rendez-vous en juin 2018, à Sète !

La Cornouaille, terre maritime

De nombreuses entreprises cornouaillaises intervenaient lors de ces Assises. Mais la filière halieutique cornouaillaise était également présente sur un stand, aux côtés de ialys et au travers d’une vidéo construite, à l’occasion de ces Assises, diffusée sur les écrans de l’événement et sur ce site.

 TÉLÉCHARGER LE VISUEL DU STAND

Merci à Globe Export, la station de biologie marine du Museum National d’Hisitoire Naturelle de ConcarneauGuyader GastronomieCourtin, aux ateliers de marée Les Brisants et le Venec, pour leur participation aux photos et vidéos !

La Maison Chancerelle à Douarnenez, en la personne de son PDG, Jean-François Hug, est intervenue sur l’impact de la hausse des prix de la matière première pour les transformateurs.

A l’ordre du jour également la présentation du nouveau BTS « Pêche et gestion de l’environnement marin » par Philippe Bothorel, directeur, Lycée Professionnel maritime du Guilvinec.

Le développement durable

Thématique majeure des tables-rondes de la première journée, le renouvellement de la flotille a été abordé avec le témoignage de Soazig Palmer-Le Gallprésidente du directoire de l’Armement Bigouden au Guilvinec.

Greenpeace et MSC ont présenté leurs actions sur les marchés de la filière pêche (cas d’école : le thon) avec l’exemple de Thaï Union, par la voix de Sylvain Cuperlier, directeur de la responsabilité sociale et du développement durable, chez Thai Union Europe (Petit Navire – Douarnenez et Meralliance – Quimper) et de Yvon Riva, président d’Orthongel, organisation de producteurs.

Rachel Portal-Sellin, animatrice thématique « Pêche, Aquaculture, Biotechnologies », du Pôle Mer Bretagne Atlantique, de la Technopole Quimper-Cornouaille, est intervenue sur l’innovation au service d’une pêche durable.

Nouveaux produits, diversification

L’innovation était la thématique majeure de la deuxième journée (article détaillé à découvrir bientôt sur ce portail):

> Investir dans la filière des produits de la mer : Le paysage du mareyage est en pleine mutation… Avec des marges faibles, la transformation peut être une solution pour se développer : quelles sont les opportunités liées aux questions de valorisation des coproduits, des algues ou des insectes ? A noter l’intervention de Fabrice Guyot, président d’Océalliance.

> « Gagner de la marge : les nouvelles transformations, innover dans le traitement des produits; les débouchés de la cuisine japonaise », avec l’intervention de deux entreprises cornouaillaises, inspirées et/ou positionnées sur le marché asiatique : Gwenael Perhirin, directeur France, de Makurazaki France Katsuobushi, entreprise implantée en 2016 à Concarneau, et de Stéphanie Woods, dirigeante, de France Ikejime, installée à Saint-Guénolé-Penmarc’h.

Retrouvez l’article de fond sur les questions de marketing traitées lors de ces Assises, en cliquant ici.

EXE Fond de stand Mer en Cornouaille_V6