La Route du cidre en Cornouaille

Publié le 03/10/2019

Partager

Le CIDREF organisait jeudi 26 septembre une cérémonie spéciale, pour inaugurer son nouveau site internet : La Route du Cidre en Cornouaille ! Mais, cette première nuit du cidre sur le territoire Nord-Odet a vocation à être suivie par d’autres sur les autres terroirs : Fouesnant, Pays Bigouden, Crozon-Aulne, Aven et Laïta. Nuit qui se veut culinaire et culturelle, pour rendre hommage à une activité patrimoniale locale historique, très bien mise en valeur sur leur tout nouveau site internet.

Le Cidref, comité cidricole de développement et de recherche du Finistère

Créé en 1980, il compte aujourd’hui 68 adhérents, dont 17 producteurs-transformateurs professionnels, 30 amateurs et  21 producteurs de pommes. Font partie de ses missions le suivi des vergers, la transformation ou l’organisation de voyages d’études. L’un d’entre eux en Diois (Clairette de Die) les a incités à tester une nouvelle méthode de production. Le cidre ayant tendance à évoluer dans le temps, les adhérents du CIDREF  se sont inspiré de la méthode dioise qui limite l’instabilité du produit, condition majeure pour exporter ! Souvent primés au fameux concours général agricole, les cidres de Cornouaille reçoivent désormais régulièrement des prix au concours international Gran Rapid des Etats-Unis : Les Vergers de Kermao, Cidrerie Ménez Brug et Cidre Le Brun.

Lors de cette première Nuit du Cidre, Mark Gléonec, Président du CIDREF depuis 2014, a rendu hommage aux présidents qui l’ont précédé, dont, en particulier, Pierre Seznec, le président fondateur, Raymond Lozach qui a milité, en 1996, pour la création de l’AOC, devenue AOP Cornouaille, Jean-Claude Hénaff, Guillaume Jan, Claude Goenvec, qui a initié le passage de relais à de jeunes cidriers et cidrières, ainsi qu’à Christian Toullec du cidre Mélénig, Président de l’ODG cidre de Cornouaille.

Le cidre, patrimoine local

Parce qu’en Cornouaille le cidre n’est pas qu’une simple boisson, la Nuit du Cidre se veut culturelle ! Pour cette première, elle accueillait une chorale, pour un oratorio datant de 1919, écrit pour les soldats de retour de la guerre, pour qu’ils se remettent au cidre après le vin rouge… Sur le site internet de la Route du Cidre, vous découvrirez également que les pommes ont servi à fabriquer de la poudre à canon, avant d’être réutilisées pour en faire du sistr (cidre en breton) !

Une tonne de pommes donne 650 litres de jus. Parmi les pommes à cidre de Cornouaille, il y a les pommes amères qui donnent structure et amertume, les douces qui apportent du sucre et les acidulées, la fraîcheur. La Cornouaille se distingue par son fonds important de pommes, qui ont presque toutes des noms en breton, qui témoignent d’une culture paysanne ancienne de la pomme.

AOC / AOP cidre de Cornouaille

Les cidres en AOP ou AOC, s’ils sont tous différents, ont un même procédé de fabrication. L’appellation d’Origine Contrôlée (AOC) porte sur toutes ses étapes (production, transformation et élaboration), qui sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même zone géographique, et qui donne ses caractéristiques au produit. L’Appellation d’Origine Protégée (AOP) est l’équivalent européen de l’AOC pour tous les produits autres que le vin. Elle protège le nom d’un produit dans toute l’Union Européenne.

En dépit de ses spécialités nombreuses et reconnues en Bretagne et en Cornouaille, en particulier, les AOP et AOC ne sont pas légion. Et le Cidre de Cornouaille est le  seul cidre en appellation d’origine protégée de Bretagne ! Neuf cidriers ont ce label AOP/AOC de Cornouaille, obtenu en 1996, seul le vin en ayant une auparavant. Nombre des producteurs de la Route du Cidre en Cornouaille produisent régalement l’AOC “Eau-de-vie de cidre de Bretagne, Lambig et autre Fine de Bretagne”  et l’AOP “Pommeau de Bretagne”.

Accords mets-cidres

La soirée était organisée en présence d’élus et d’acteurs du tourisme : hôtellerie-restauration, offices du tourisme. Dont Erwann Gire, du Sistrot, bar à cidres qui apprend aux goûteurs à associer les cidres à d’autres mets que les seules crêpes ! Car le cidre développe son marketing désormais vers d’autres usages. Et les cidres sont divers et peuvent aller avec tous types de plats !

On peut également retrouver ce type d’ateliers, sur le village aliment ialys du Cornouaille gourmand. Valérie Simard, œnologue et animatrice du Cidref et de la Maison cidricole de Bretagne, a initié ces ateliers en 2019, pour tester les cidres et surtout les accords avec les mets.

Détails en ligne sur le site internet et, bientôt, une vidéo de la soirée.

Nuit_du_cidre 012