Le Cornouaille gourmand : du goût, de la saveur, des rencontres…

Publié le 31/07/2019

Partager

En dehors de quelques averses le vendredi, le village aliment le “Cornouaille gourmand” s’est déroulé sous le soleil, tout au long de la semaine du festival de Cornouaille. Quoi qu’il en soit, la structure, installée à l’Evéché, permet d’accueillir le public du festival, même en cas de météo pluvieuse ! Revers de la médaille : l’effet “serre” les jours de beau temps… Fort heureusement, l’on pouvait déguster chaque jour, des glaces de la ferme de Plogastel-Saint-Germain, de Querrien ou de Plouhinec ! La vie du village est principalement rythmée par les animations du festival. A l’image de la cérémonie de célébration de la Reine de Cornouaille, qui a vidé le village et créé la pause réseautage des entreprises petites, ou grosses, anciennes ou plus récentes…

Alliances mets et boissons

D’autres occasions de rencontres se sont créées au Bar à cidres, bar éphémère qui a été créé pour mettre en valeur et faire connaître les cidres de l’AOP de Cornouaille et, plus largement de la Route du Cidre. Chaque jour un producteur faisait goûter son cidre avec un produit du village… Et le dimanche, au théâtre des chefs, le CIDREF a animé un atelier sur les accords-mets-cidres. Suivi d’un atelier crêpe-art avec Véronique Larhant des ateliers des Crêpes de Véro et d’un troisième “accords mets-vins” avec Jean Samuel Boussemart L’avineur.

Le théâtre des chefs

Le théâtre des chefs reste une attraction majeure de ce village : il attire toujours nombre de spectateurs très intéressés par les dégustations… et par les recettes ! Il met en scène des chefs et une recette, de préférence réalisée avec des produits d’entreprises présentes sur le village…

Nombreux ont été les chefs fidèles à cet événement emblématique de la Cornouaille : Le Bienvenue  pour une ballotine de truite de mer fumée, acidulée mangue basilic, les kouigns de Pains & Kouign, l’Auberge Ty An Heol et sa salade de boudin noir en croûte de blé noir, vinaigrette au miel au safran, le Prieuré de Locmaria  et sa découverte sucrée, le Bistrot D’Lao, pour son burger “Bara kiger”, le Comptoir des Voyageurs, autour de la pêche durable, Enfaim et son Gaspacho de tomates Bretonnes, huile de basilic frais, blinis de blé noir et légumes croquants, la boulangerie Messidor et son Kouign aman bio aux blés anciens et la Taupinière, pour des filets de sardine craquante au sarrasin. Malheureusement empêché, Erwan Gire du  Sistrot  n’a pas pu nous faire goûter son kosmik à la fraise.

Les chefs cuisinent des produits locaux

Certains ont pu créer une recette avec des produits présentés sur le village le même jour :

> Ty Flo (Rosporden) et la cuisine aux algues, avec les produits de la Ferme de Locmaria, Au Bio légumes d’Elliant et Begood Alg,

> Ty Mamm Doué et son involtini de saumon fumé et coquillage, avec Guyader Gastronomie,

> Cantine de mer (Plobannalec – Lesconil), pour son kouign et blinis de blé noir au rillettes de poisson et aux algues, avec Aqua B – Marinoë

> Les ateliers de mister Pierrick (Ploneour Lanvern) et son pain perdu au caramel au beurre salé et éclats de blé noir, avec les Délices Bigoudens et Mimi confitures,

> à la découverte culinaire des végétaux marins,  de Bruno Matignon avec  GlobeXplore et l’Epicerie de Poséïdon.

Des entreprises de renommée… nationale ou cornouaillaise !

Et, sur le village, des entreprises et associations qui, réunies, symbolisent la diversité et la richesse de la filière aliment en Cornouaille. A commencer par la filière spécifique à la Cornouaille : les produits de la mer, algues et poissons de Chancerelle/Connétable, La Compagnie Bretonne, GlobeXplore, Aqua B/Marinoë, Guyader Gastronomie.  Egalement fortement présentes en Cornouaille, les crêpes, biscuits, chips blé noir, kouign amann de Les Crêpes du RouillenLes Délices Bigoudens, Krips, La Patiss’roule et Pains et Kouign, les pâtés, rillettes, plats cuisinés de la Ferme Ste Cécile ou de Larzul.

Emblématique de l’activité agricole diversifiée du territoire : les miels et autres produits des abeilles de Les Ruches d’Armalia, Les Atelières de la Reine, les fromages aux algues de L’épicerie de Poséïdon, Les glaces de Pendréo, celles du Gaec  Stang réo, ou du Gaec de Lesvenez, le safran de Safran du Stival et ses déclinaisons.

Et des entreprises sur des créneaux moins traditionnels et des tendances plus récentes : les barres nutritionnelles de Ti Boom, les en-cas de Biskili, Les Dénudés, les biscuits apéritif aux légumineuses de Bean You, Flocon, les déclinaisons de produits autour du sarrasin de MLB Cuisine plaisir santé, le lait de jument de La Jumenterie de Cornouaille, les soupes de La marmite de Lanig et l’herboristerie de Dame nature.

Et aussi : Mimi confitures, les chocolats de Delikats, Café Savina, Spiruline de Bretagne, La Ferme de Locmaria qui commercialise des produits locaux et Towt, une entreprise qui transporte des produits alimentaires, à la voile !

Des organismes professionnels, des associations : Panier de la mer, Al’Terre Breizh et son compteur Cool Food, qui calcule l’empreinte carbone, Cap vers la nature, La Charcuterie gourmande, Les Ligneurs de la Pointe Bretagne et la Maison de la Bio du Finistère.

Et, bien sûr, l’espace innovation ialys et ses tests de produits à retrouver en ligne ainsi que l’espace Tendances à retrouver ici.

Organisée dans le cadre de ialys, par Aux Goûts du Jour pour le Festival de Cornouaille et financée par Quimper Bretagne Occidentale, cette édition du Cornouaille gourmand était la septième et la troisième à l’Evêché.

          

Bar_à_cidres (4)