Co-construire une alimentation durable avec l’Adria !

Publié le 30/01/2019 | Recherche & Développement

Partager

L’Adria organisait jeudi 24 janvier ses premières Adriades, une journée de découverte de ses expertises d’institut technique agro-industriel. Destinée prioritairement aux industriels de l’agroalimentaire, cette journée d’immersion était placée sous le signe de la madeleine… madeleine revisitée selon les tendances de consommation et les besoins de démonstration des services de l’Adria !
Et ce, pour permettre à tous de bien appréhender le rôle et toutes les compétences de l’Adria, qui peut intervenir à tous les niveaux de la mise au point d’un produit et de son emballage, ainsi que de sa conservation. Mais aussi accompagner les acteurs de la R&D avec des services en ligne et des formations.

Jean-Robert Geoffroy, directeur, a resitué l’Adria en quelques chiffres : une équipe de 65 personnes, 120 adhérents, 200 sites industriels, 5.5 millions de chiffre d’affaires dont 79 % avec les entreprises !

Une alimentation durable

L’ambition de l’Adria aujourd’hui est bien de concrétiser sa position de leader en formations innovantes en agroalimentaire, leader en qualité et sécurité des aliments en France et en Europe, et d’acteur de l’innovation en Food Pack, en France. Ambitions qui correspondent à ses 3 pôles métiers… La matinée a été consacrée à une présentation dynamique de ses expertises, dans ces trois pôles. A commencer par l’équipe « sécurité des aliments » qui compte 28 personnes, puis celle de la formation/audit/conseil de 18 personnes et Food Pack Solutions de 12 personnes.

De l’ingrédient à la mise en rayon, l’ambition de l’Adria est de co-construire une alimentation durable, sur les plans de la santé, de l’environnement, de l’économie et de l’éthique. Pour ce faire, les produits doivent tendre à être plus simples, plus naturels, avec des profils nutritionnels optimaux, une information claire et plus de végétal. La transition peut passer par la substitution d’ingrédients, mais, avec une acceptabilité de goût, de coût et de nutrition. Et aussi par l’amélioration du process par la R&D, jusqu’à l’industrialisation, en passant par l’analyse de l’eau dans le produit. Les projets de recherches menés à l’Adria ont été illustrés par des tests de goût et de reconnaissance sur des madeleines dont l’une avec moins de sucre et moins de gras, une vegan, et, deux sans gluten et vegan.
L’alimentation durable c’est aussi moins gaspiller et mieux emballer avec une évolution vers les bio-matériaux, pour les emballages. Des premières générations de bio-matériaux, dont la première était en concurrence avec les terres agricoles pour l’alimentation, l’Adria est passée aux déchets transformés. Et se prépare aujourd’hui la simulation numérique complète des couples emballage/produit/équipement !

Réglementation et sécurité alimentaire

L’Adria intervient aussi sur la réglementation alimentaire : du brief à l’étiquetage, pour penser le produit et son emballage, dès le départ, en fonction de la réglementation. A l’image de la madeleine : devenant vegan, peut-elle encore s’appeler madeleine ?

Et, domaine de notoriété de l’Adria, s’il en est : l’accompagnement sur la maîtrise des contaminants, en définissant les dangers, les caractérisant, en faisant des tests de croissance… et ce pour empêcher les contaminations, prioritairement, bien sûr, mais aussi en accompagnement sur site industriel, pour déterminer la provenance du contaminant, car le risque zéro n’existe pas.

L’après-midi, les équipes de l’Adria ont fait visiter leurs locaux, et ont présenté tous les matériels à disposition de leurs équipes de recherche, pour développer de nouveaux produits. Les bâtiments actuels, qui seront complétés bientôt par un nouveau laboratoire, se répartissent ainsi : un laboratoire de microbiologie et biologie moléculaire de 500 m², un laboratoire de formulation de 120 m² et un hall pilote de 500 m². Actuellement fermé à la visite, ce hall accueille une jeune entreprise pour ses premiers pas de transformateur ! En parallèle, des ateliers étaient dédiés à la découverte des services en ligne de l’Adria : sentinelle HACCPSym’Previus, Digital LearningAw Designer.

Retrouvez ici l’Adria lors de l’événement international de chercheurs « Spoilers in Food » 2017, avant celui de 2021 ?

 

Test de résistance d'un biscuit